Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 23:08

Le ciel t'aidera

Et oui on peut être actrice et écrivain, pourquoi ? puisque maintenant on est actrice et chanteuse. Sylvie, tu as des angoisses, j'ai des angoisses, nous avons des angoisses... Merci Sylvie Testud de nous montrer le chemin pour apprendre à apprivoiser nos phobies, voir les dompter. Je ne me suis encore jamais cachée sur un toit, mais je confesse avoir dormi de rares fois avec un couteau sous mon oreiller, disons que comme toi, Sylvie, j'ai manigancé des plans identiquement frappés (mais genre là je te les raconterai pas mon très cher lecteur de l'ombre, car c'est franchement la honte). Alors merci Sylvie de reconnaître tes délires paranoïaques, on se sent moins seul après ces confessions, voir on se sent plus sain.

 

 

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 22:57


Mémoire de mes putains tristes

 

Ma première "relation" avec "Gabo", a été "Journal d'un enlèvement". Depuis je n'ai cessé d'être séduite par sa plume magique, je retrouve en cet auteur la surnaturelle surréaliste réalité d'amérique latine.  Son amitié persistante à notre époque avec Castro amplifie son ambiguïté, mais c'est hors sujet. Dans ce livre, le vieux de 90 ans, qui refuse le défilé immuable des années (qui conduit inévitablement à la mort), s'éprend d'un amour transi pour une jeune vierge. Roman basé sur le désir, toujours au bord du précipice de l'acte d'Amour. Ici pas de plan glauque libidineux d'un vieux qui ne connaît pas l'impuissance et qui rêve de chair fraîche en la personne très jeune de celle qu'il nomme Delgadina. Il s'agit d'un roman d'Amour,  amour pur, dénué des mesquineries de couple. La mort peut attendre, puisque l'amour triomphe.

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 22:48

J'ai rêvé de courir longtemps

J'ai en moi quelque chose de Smithy Ide mais aussi de Bethany et de sa voix.. Récit extrêmement émouvant, bouleversant, drôle et violent... Une quête sur les routes de l'Amérique pour faire le deuil d'une vie avortée par la disparition "psychique" puis physique de sa soeur adorée. "Hameçon", le héros est une sorte de mélange de Dieu (s'il existe), de Winnie l'ourson et de Forrest Gamp.  Il est surtout cette part de nous qui a peur d'aller au bout de "sa quête".

 

 

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 21:54

"Borat"//Sacha Baron Coen-Larry Charles

Bon oui je sais que tu sais que c'est un film à voir, le rabattage médiatique a fait son boulot. Mais je voulais insister car tu rigoles tellement que tu peux avoir des fuites urinaires, personnellement rien à déclarer à ce sujet, mais c'est pour prévenir les vessies faibles. Je m'attendais à du lourd, du très lourd en humour, et j'aime l'humour bien lourd, mais c'est bien pire, et c'est tant mieux. L'acteur et également scénariste est un farceur Anglais que j'avais découvert en Angleterre et le réalisateur larry Charles est un des maîtres de Seinfield, (série que je te recommande chaudement). Borat c'est indéfinissable d'où la difficulté de ma tâche de t'en parler. Borat est plus que politiquement incorrect, totalement irrévencieux, j'ai même été choquée par certains commentaires ou images, même si ça m'a fait bien marré, c'est dire. Borat c'est un peu Michael Moore sous extasis, les Nuls sous extasis, et Jack Ass sous extasis aussi, que tu mets dans un shaker (sous extasis aussi), et que tu secoues ( mais toi aussi tu dois être sous extasis). Bref un film extasiesque. Non j'y arrive pas c'est indéfinissable, vas- y mais évite d'être accompagnée de ta grand-mère et son pace-maker, ou de ton neveu fan de Bob l'éponge. Une ode à la vulgarité, la vulgarité de l'Homme.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 19:14

Gringoland

Julien tu es un gringo, tout comme moi, tu penses comme un gringo qui ne veut pas être un gringo. Mais il faut savoir Julien que la tentative est vaine et que l'on restera toujours des Gringo, et ce malgré notre bonne volonté pour lutter contre cet état. J'ai découvert avec stuppeur ton existence grâce à Beigbeder et j'ai eu une sueur froide car ton projet littéraire  rejoignait le mien, sauf que toi tu venais d'être publié et que le mien était à l'état tout juste embryonnaire. Mon utérus de l'écrivain en a été tout retourné.  Le pitch un type dans tes âges, fait une overdose de culture occidentale et jette sa télé par la fenêtre avant d'entamer un périple en Amérique Latine. Alors je me suis dépêchée de te commander chez mon Merle Moqueur, et je t'ai découvert. On se ressemble beaucoup tu sais Julien : on a la même fureur, le même aveuglement, le même cynisme, la même arrogance, arrogance qualité majeure de l'écrivain débutant, sauf que... Sauf que pour que cette arrogance sonne juste, il faut qu'elle ne soit pas accompagnée d'un discours démago, moralisateur; et toi Julien, tu m'as fait la morale, et ça m'a saoûlé.Néanmoins je te remercie de tes erreurs de débutant car tu mets le doigt sur les miennes : les mêmes. Tu as aussi le mérite des vraies répliques qui claquent : "les touristes prennent des photos. Au zoom de loin par pudeur. Mais ils en veulent des tronches de pauvres sur leurs bobines. " Bon Jack Kerouac et Bruce Chatwin n'ont pas de souci à se faire, tu ne leur arrives pas à la cheville , mais ta prouesse réside dans le fait que tu as réussi à capter l'immobilisme du gringo-nomade pseudo alter mondialiste et c'est déjà très, très bien.

 

Partager cet article

Repost0

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc